Consultations sur la reconstruction du pont McComb à Havelock

Consultations sur la reconstruction du pont McComb à Havelock, Ambioterra était là!

Priscilla Gareau, la directrice générale d’Ambioterra, a participé à la consultation de la municipalité régionale de comté du Haut-Saint-Laurent (MRC du HSL) concernant les projets de règlement 291-2017, 292-2017 et 293-2017 modifiant le schéma d’aménagement et de développement de la MRC du HSL le 28 février 2017. Ces projets de règlement visaient à préciser les classes d’usage gestion environnementale et utilité publique, à prohiber la classe d’usage gestion environnementale dans les affectations agricoles 1 et agroforestière et à introduire une dérogation à la zone inondable visant la reconstruction du pont McComb sur la rivière des Anglais (près de l’intersection du rang Duncan et du chemin Cowan à Havelock). Le contrat a été octroyé à la firme WSP par l’entremise du Ministère des Transports du Québec (MTQ).

Pont Mc Comb

Les deux interventions faites par Ambioterra lors de cette consultation, à laquelle nous étions, le seul participant, furent les suivantes. Comme ce projet de règlement porte notamment sur l’ajout des territoires de conservation privée et donc d’intérêt écologique, nous voulions savoir pourquoi les zones d’habitats essentiels (HE) désignées selon la Loi sur les espèces en péril du Canada (LEP) sur le territoire de la MRC n’avaient pas fait l’objet d’un ajout similaire. En effet, selon la LEP, chaque province doit désigner des HE, c.-à-d., un habitat essentiel pour la survie des espèces en péril listées à l’Annexe 1 de la LEP dont plusieurs HE ont été désignés sur le territoire de la MRC du HSL :

–       4 pour le fouille-roche gris (FRG) (en 2013) (poisson)

–       1 pour le dard de sable (DDS) (en 2014) (poisson)

–       1 pour la paruline à ailes dorées (oiseau)

–       1 pour la salamandre sombre des montagnes

–       1 pour l’aristide à rameaux basilaires (plante).

La réponse de M. François Landreville, directeur général de la MRC du Haut-Saint-Laurent, fut la suivante : «les ministères ne veulent pas que nous dévoilions la présence de certaines espèces en raison de leur précarité, alors il est difficile d’intégrer ces zones dans le schéma». La représentante d’Ambioterra lui a répondu que l’habitat essentiel du FRG et du DDS est complètement public étant donné qu’elles ne sont pas des espèces d’intérêt économique. M. Landreville a alors répondu que la MRC du HSL n’avait pas songé à intégrer ces zones qui sont relativement nouvelles, mais qu’Ambioterra pourrait le proposer lors du prochain processus de révision du schéma qui débutera à l’automne 2017.

Notre deuxième question était la suivante : «Quelles seront les mesures mises en œuvre pour réduire les impacts négatifs sur l’habitat du fouille-roche gris, poisson en péril qui vit dans la zone où auront lieu les travaux de restauration du pont McComb?  Est-ce que le public peut consulter ces mesures? »

Alexandre Racicot, chargé de projet à la MRC du HSL et qui est responsable de ce dossier, a répondu que lors du dépôt du projet, il n’était pas au courant de la présence de FRG à cet endroit, mais que le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et Pêches et Océans Canada l’a mis au courant à travers le MTQ. Des mesures pour réduire les impacts ont été prises, mais il n’est pas au courant de ces mesures.  Également, il a dit ne pas être au courant si ces informations sont publiques. Ainsi, Ambioterra devra faire le suivi avec le MTQ sous-traitant de ce dossier pour obtenir des réponses à ses questions au cours du printemps 2017.

Comments are closed