En cette journée internationale de la diversité biologique, quelques informations supplémentaires…

La biodiversité (diversité biologique) est le terme utilisé pour désigner toutes formes de vie sur Terre, généralement représentée par la vaste gamme de plantes, d’animaux et de micro-organismes. Toutefois, le terme biodiversité englobe également les différences génétiques à l’intérieur de chaque espèce. Elle forme le monde vivant qui nous entoure. Ces différents écosystèmes et espèces sont essentiels à notre existence, puisqu’ils nous fournissent un grand nombre de biens et service qui soutiennent notre vie. On peut penser notamment aux services de base tels que la production d’oxygène et l’alimentation assurée par la faune et la flore, ou encore des biens et services qui sont parfois plus abstraits tel que la santé et le bien-être des populations. Il va pour dire que, malgré nos avancées technologiques, nous dépendons entièrement d’écosystèmes sains et dynamiques pour subvenir à nos besoins de base.

Connaissant le rôle important que joue la biodiversité sur nos vies, le déclin accéléré actuel de la nature est très inquiétant et provoque de graves effets sur les populations à travers le monde. On peut penser par exemple aux changements dans l’environnement qui accentue le nombre d’émergences de zoonoses (maladies qui nous parviennent par l’intermédiaire des animaux). Parmi les zoonoses que nous avons connues récemment, on peut compter le virus Ebola, la grippe aviaire, ou encore plus récemment le coronavirus (Nations Unies, s.d.).

Le thème choisi cette année par les Nations Unies pour la journée internationale de la diversité biologique est Nos solutions dans la nature, mettant l’accent sur l’espoir, la solidarité et la nécessité de travailler ensemble à tous les niveaux pour construire un avenir et une vie en harmonie avec la nature. Les solutions fondées sur la nature offrent le meilleur moyen d’assurer le bien-être des êtres humains, de lutter contre le changement climatique et de protéger la planète (Nations Unies, s.d.).

Travaillant en ce sens, depuis 2009, Ambioterra a accompagné les propriétaires de la Montérégie Ouest vers la conservation volontaire et a ainsi pu protéger moralement près de 4 200 hectares de milieux forestiers, riverains, aquatiques, champêtres et humides qui abritent plus de 500 espèces fauniques et floristiques. Ce sont 160 propriétaires qui se sont engagés à protéger ces milieux via des ententes de conservation.

Qu’est-ce que la conservation volontaire?

La conservation volontaire exprime la prise en charge de la protection du patrimoine naturel sur une terre privée par les gens qui en sont propriétaires, qui y habitent ou qui en profitent. La conservation volontaire est fondée, comme son nom l’indique, sur  l’initiative et l’engagement d’un individu, ou d’une personne morale. Cet engagement volontaire consiste à gérer une propriété ou une partie de celle-ci de manière à en préserver la nature et les caractéristiques patrimoniales indéniables, c’est-à-dire reconnues d’intérêt pour la collectivité.

Vous pouvez en apprendre plus sur la conservation volontaire et vos options de conservation dans le feuillet accessible en cliquant ici ou en nous contactant, il nous fera plaisir de vous répondre!

S’engager dans la protection de la biodiversité!

Plusieurs moyens simples sont à votre disposition pour protéger la biodiversité!  Vous passez à l’action pour protéger la faune et la flore notamment quand vous :

  • Préservez la bande riveraine sur votre propriété (idéalement d’une largeur de 10 à 15 mètres conformément à l’article 2.2 de la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables) ;
  • Utilisez des produits de nettoyage biodégradables, écologiques et sans phosphore ;
  • Bannissez ou réduisez au minimum l’utilisation de pesticides en utilisant des moyens écologiques pour entretenir votre propriété ;
  • Conservez une diversité de milieux naturels tels que les milieux forestiers, aquatiques et riverains, humides, ouverts et agricoles ;
  • Protégez et conservez une bande de végétation d’au moins 20 mètres autour des milieux humides ;
  • Conservez les chicots (arbres morts) sur votre propriété.

Vous êtes un amateur de photo? Envoyez-nous vos photos d’animaux et de la flore! C’est une contribution bénévole qui pourra nous servir pour nos outils de communication afin de sensibiliser la population!

Pour de plus amples informations et du contenu additionnel concernant la journée internationale de la diversité biologique, nous vous invitons à consulter cette page Web des Nations Unies (accessible en cliquant ici).


Références :

Nations Unies. s.d. Journée internationale de la diversité biologique 22 mai. En ligne https://www.un.org/fr/observances/biological-diversity-day. Consulté le 21 mai 2020.

Organisation mondiale de la santé. s.d. Biens et services issus des écosystèmes pour la santé. En ligne https://www.who.int/globalchange/ecosystems/fr/. Consulté le 21 mai 2020.

Comments are closed.